Artiste contemporain

Benenati Thierry

Sculpture
France
1963

-

Sculpteur de talent maintes fois récompensé tant pour sa maîtrise technique que pour son discours décalé, Thierry Benenati donne vie à un bestiaire surréaliste inédit, constitué d’une faune richement parée d’éléments symboliques mêlant tantôt mécanique, Histoire de l’Art ...

Biographie

Né à Marseille en 1963, le jeune Thierry Benenati cultive très tôt son amour pour le dessin : une passion qui a lui a non seulement permis de développer sa dextérité naturelle mais aussi d’appréhender les volumes et les contrastes nécessaires à l’apprentissage de la sculpture.
Une fois ses études d’Arts Appliqués achevées, il s’installe à Paris et décroche un poste de directeur artistique dans une agence de publicité renommée.
Dévouant ainsi son esprit créatif à des marques et entreprises variées pendant près de vingt ans, Thierry Benenati n’a pourtant jamais cessé de pratiquer les arts dits « classiques » pour son propre plaisir : dessin, peinture et sculpture occupent son temps libre.
Cette période fut empreinte de rencontres marquantes, des personnalités qui l’ont encouragé dans sa carrière de sculpteur : en effet, Gérard Depardieu (ayant fait l’acquisition de l’une de ses pièces phares : Stress), Françoise Fabian, ou encore l’artiste Ben furent parmi les premiers à reconnaître son talent.

 

Peu à peu, un besoin d’émerger en tant qu’artiste complet s’enracine dans son esprit et l’incite à cesser son activité afin de se consacrer entièrement à la sculpture, devenu son moyen d’expression de prédilection.
Admiratif des travaux de grands maîtres de la sculpture tels que Rodin, Bugatti ou De Vinci, Thierry Benenati a développé une écriture tout à fait singulière, qu’il qualifie de « symboliste-surréaliste » et parfois imprégnée d’un style baroquisant, en hommage à ses origines italiennes.

 

Les oeuvres de Thierry Benenati jouent avec toutes formes de décalages et de paradoxes, parfois teintées d’humour à l’image de son Éléphant-Roses, une joyeuse et élégante allégorie de l’ivresse (en référence à l’expression « Voir des éléphants roses »).
Bien qu’ayant interprété avec talent la figure humaine, ses sculptures sont aujourd’hui plutôt portées vers la représentation du monde animal, évoquant généralement un bestiaire fantasmagorique fort de symboles et de métaphores.
Sa dernière série de sculptures animalières intégrant des engrenages, chainons et autres composants mécaniques (à l’image de Gare au Gorille, Lévrier de compétition ou encore Taureau-Machine) fait non-seulement référence à la puissance primitive et redoutable de ces prédateurs mais témoigne également des ambitions de l’artiste : marier harmonieusement une facture plutôt portée vers le « classique » tout en introduisant des éléments résolument contemporains.

 

De plus, le sculpteur ne s’arrête pas à l’emploi d’un seul médium, et valorise les techniques mixtes : ses bronzes sont généralement tirés d’après des originaux combinant plâtre, fer et cire. Quant à ses pièces uniques en acier, chefs-d’oeuvres de sa production, elles résultent d’un travail de forgeron, aussi exigeant que complexe. Chauffées à 3500°C les structures rugueuses et tranchantes sont travaillées couches par couches, découpées, tordues, soudées ensemble et donnent ainsi naissance à des volumes massifs aux lignes souples et délicates.
L’un de ses chefs-d’oeuvre d’acier est une autruche d’1 mètre 90 de haut arborant nombre de diamants, pierreries et perles fastueuses. Intitulée Miss Bling-Bling, elle évoque une gracieuse personnification à plumes du French Cancan.

 

Dès 2010, son travail est reconnu, puis primé dans divers Salons d’Art Contemporain, un succès qui n’a cessé de s’accroitre au cours des années avec, entre autres, le prix de la Fondation Taylor du Salon D’Automne 2014 et le prestigieux prix Sandoz en 2016. En 2021, la ville de Fontenay-aux-Roses lui commande une sculpture monumentale pour orner le parvis de sa mairie. La réalisation de son Coq-aux montres a été suivie de près par une équipe de tournage et a ainsi fait l’objet d’un reportage diffusé sur TF1.

Oeuvres

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez vous à notre Newsletter. Soyez les premiers informés des dernières actualités d’In Arte Veritas ! Vous recevrez également les invitations aux vernissages et aux expositions.

Vous avez été inscrit avec succès !