Chat Noir

Artiste et designer autodidacte, Corentin du Chatnoir a dans un premier temps évolué dans les sphères de l’automobile et du luxe à travers son agence de communication.

Laissant de côté cette activité afin de laisser libre cours à son grand esprit créatif, il se consacre désormais à ses premières amours. Qu’il s’agisse de gravure ou de sculpture, ses oeuvres sont marquées par un même support qu’il manie avec virtuosité : l’acier.

Ses gravures d’art en taille directe conjuguent finesse de réalisation et précision. En effet, directement réalisées dans des tôles d’acier brut, elles offrent un scintillement unique permis par la réflection de la lumière dans les encoches de la taille en creux, un aspect perceptible selon l’angle de vue du spectateur. 

L’artiste réalise également des sculptures séquencées à l’image de Iron Squale, une oeuvre dotée d’un éclairage interne, permettant au squelette de l’animal de s’illuminer, afin d’en apprécier toutes les courbes.

Tantôt concepteur, tantôt artiste, son dernier projet s’est porté sur la confection de tableaux sonores, portraiturant les grands noms de l’histoire de la musique, et y gravant les portées des partitions de leurs plus célèbres titres.

Ces gravures musicales sont le fruit de nombreuses recherches en amont, notamment sur la propagation des ondes : un élément clé qui les rend tout à fait uniques.

Ainsi Beethoven MusicWall est un véritable instrument vibratoire, constitué d’une grande structure gravée en acier, d’électroaimants, mais également de panneaux de bois composant une table de résonance et d’harmonie. L’ensemble peut être connecté à un téléphone portable, à l’instar d’une imposante enceinte, mais dont la diffusion du son est exceptionnelle, en plus d’être une oeuvre d’art de virtuose.